Mot de la présidente

Notre Confédération a fait le choix, en 2006, de promouvoir la RSE dans le monde de l’entreprise. Pour ce faire, elle s’est dotée d’une Charte de responsabilité sociale et d’un Label RSE pour reconnaitre les entreprises engagées sur cette voie et les encourager dans une démarche de progrès continu.

La CGEM, nous pouvons en être fiers, a été pionnière, à l’échelle africaine et arabe et l’une des premières Confédérations patronales à l’échelle mondiale à formaliser un code aussi précis, aussi complet, et aussi universel de responsabilité sociale destiné aux entreprises dans une démarche volontaire et d’autorégulation.

Ce choix s’est révélé judicieux, visionnaire, juste. La responsabilité sociale s’est imposée progressivement comme thème majeur de la globalisation des marchés et une valeur incontournable du monde des affaires. Elle questionne désormais les conditions de l’investissement et de la concurrence sur le marché mondial.

Notre ambition à la CGEM est que nos entreprises soient conscientes et convaincues que la RSE est un véritable levier de performance, un moyen d’améliorer leur efficacité économique, financière et sociale, leur compétitivité, leurs profits à long terme. C’est un atout de préservation de la valeur de leurs actifs, de maîtrise de leurs risques et en définitive un facteur de leur pérennité.

Nos entreprises réalisent de plus en plus que cela ne pourrait aboutir qu’en étant des acteurs responsables vis-à-vis de leurs parties prenantes et respectueux des normes universelles qui définissent les droits de l’Homme sur les lieux de travail, comme dans la société au sens large. Elles s’engagent de plus en plus pour un développement inclusif et en faveur de principes qui fondent l’éthique des affaires et qui font avancer les exigences de transparence et d’équité.

Certes, des grandes entreprises et aussi des PME marocaines ont emprunté le chemin et donnent l’exemple, cependant le parcours est encore long et la CGEM reste mobilisée aux côtés de ses entreprises pour les soutenir et les accompagner dans cette mutation managériale.



Miriem BENSALAH-CHAQROUN
Présidente de la CGEM