Meknès, le 4 mai 2019 – Journée d’étude « Les nouveaux enjeux de la Responsabilité Sociétale des Organisations au Maroc : Etat des lieux et perspectives »


Meknès, le 4 mai 2019 – La Commission « Entreprise Responsable et Citoyenne » a intervenu à la journée d’étude « Les nouveaux enjeux de la Responsabilité Sociétale des Organisations au Maroc : Etat des lieux et perspectives ». L’événement a été organisé par le Laboratoire d’études et de recherches économiques et sociales et le Groupe de recherche de la Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales de Meknès.

 

La journée d’étude était l’occasion de réunir les chercheurs, les doctorants et professionnels en matière de Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO) de manière générale et de la RSE relativement aux entreprises en particulier. En effet, le monde académique porte beaucoup d’intérêt à la thématique d’où ce rapprochement avec le monde de l’entreprise. 

 

A cet effet, Mme Rajae Tazi, Chargée de Mission RSE & Label, a présenté les initiatives mises en place par la Confédération et les entreprises du secteur privé pour impulser la culture RSE. Elle a mis l’accent sur les enjeux économiques qui mobilisent les entreprises sur le sujet dans une économie marocaine de plus en plus mondialisée. Elle a en outre souligné le regard croissant de toutes les parties prenantes sur les pratiques RSE des entreprises : riverains, collaborateurs, investisseurs, organismes financiers…et que la RSE n’est plus un choix, considérée plutôt en tant qu’investissement à moyen et long terme pour les entreprises.

 

Cette rencontre a également permis aux entreprises LafargeHolcim Meknès et à Yazaki Meknès de faire part de leurs pratiques et de partager leurs motivations et la valeur ajoutée de la mise en place d’une démarche RSE. L’occasion était aussi de communiquer sur les actions réalisées et leurs ambitions dans le domaine.

 

Cette journée a porté également sur le rôle de l’Université, son rôle dans le développement durable et pour les générations futures et la nécessité de penser RS Université.