Casablanca, le 20 mars 2019 – Conférence « Parité en entreprise au Maroc : Pourquoi et comment dépasser le vœu pieux »


La Commission « Genre et Egalité des Chances » a participé à la Conférence sur la « Parité en entreprise au Maroc : Pourquoi dépasser le vœu pieux ». Cet événement a été organisé par ONU Femmes et l’ESSEC Business School, a pour but d’informer et de sensibiliser les entreprises à l’importance de la parité et son impact sur la compétitivité de ces dernières.

 

Cette conférence a été une occasion de présenter les résultats de l’étude « Women Matter Africa » menée par le Cabinet de conseil en stratégie « McKinsey & Company » en 2016. Les résultats ont démontré que pour le cas du Maroc le manque de parité du marché de l’emploi représente un manque à gagner de 30 Milliards de dollars pour le PIB du pays à horizon 2025. L’étude fait ressortir également les statistiques liées à la représentativité des femmes dans les instances dirigeantes qui est de 2% des PDG et 13% des membres d’équipes de direction sont des femmes au Maroc.

 

La table ronde a permis de partager les expériences de l’OCP, la BMCI et la CGEM en la matière et partager les initiatives mises en place pour la promotion de la parité au sein de leurs équipes. Mme Bahiya Hanoun, Chargée de mission auprès du cabinet du PDG du Groupe OCP, a fait part des actions de sensibilisation menées au profit des collaborateurs leur permettant de prendre conscience des stéréotypes et de moyens qu’ils peuvent mettre en place pour les dépasser. 

 

La BMCI, entreprise labellisée RSE par la CGEM, représentée par Aalya Ghouli, Responsable Marketing, Innovation, Digital et Stratégie, a pour sa part souligné l’importance du portage de la démarche parité par le Top Management. Elle a par ailleurs exposé des actions de fond visant l’accompagnement et le coaching des compétences féminines pour leur permettre d’accéder aux postes de responsabilité.

 

Mme Rajae Tazi Sidqui, Chargée de Mission RSE & Label de la CGEM, a présenté les initiatives et réalisations de la Confédération pour promouvoir la mixité et parité, notamment la mise en place de la Commission « Genre et Egalité des Chances » visant à renforcer davantage l’action de la Confédération en matière de sensibilisation et d’accompagnement des entreprises sur cette question, qui demeure un véritable sujet sur lequel il faut avancer. Elle a également mis l’accent sur la charte et le Label RSE identifié comme outil pour suivre l’amélioration continue des entreprises à travers des indicateurs et des objectifs précis allant du recrutement, en passant par la promotion interne jusqu’à la représentativité aux instances de décision et de gouvernance.