CGEM, le 14 décembre 2018 – Tenue d'un Workshop diversité « Genre »


CGEM, le 14 décembre 2018 – Les Commissions « Genre et Egalité des Chances » et « Relations avec les partenaires sociaux » de la CGEM ont organisé un Workshop diversité « Genre » avec la Confédération de l’Industrie Danoise (DI), homologue de la Confédération. Ce Workshop entre dans le cadre du programme de coopération Dano-Arabe (DAPP) déployé par DI avec les confédérations patronales en Egypte, Tunisie, Jordanie et au Maroc avec la CGEM, pour assurer un environnement de travail plus stable, plus inclusif et plus efficace.

 

L’organisation de ce workshop a pour but de permettre à DI, de mieux cerner le niveau de prise en compte de la dimension diversité Genre dans la politique de la confédération, d’une part, et de mieux connaitre l’approche et les pratiques des entreprises sur le sujet. L’objectif final étant l’éventualité de l’intégration de cette dimension Genre dans les projets futurs de coopération DAPP.

 

Ce Workshop interactif, animé par Mme Mette Grangaard Lund, Chargée de Projet à DI, a connu deux sessions de brainstorming. La première axée sur les difficultés et les obstacles rencontrées par les femmes marocaines pour l’accès et leur maintien sur le marché du travail. La deuxième a porté sur les défis à relever et les mesures à mettre en place par la société, l’entreprise et le gouvernement pour briser les stéréotypes, renforcer la mixité au niveau des entreprises et favoriser l’égalité professionnelle H/F en milieu de travail.

 

Les travaux de cet atelier ont fait ressortir les principales barrières qui entravent le maintien des femmes dans le monde du travail, notamment l’équilibre vie professionnelle/vie privée, le retour de la maternité, la mobilité, les stéréotypes vis-à-vis de certains métiers « gendérisés », les inégalités de salaire H/F, la promotion interne ou le manque de représentativité de femmes dans les postes de prise de décision … d’où la nécessité d’agir sur trois leviers, sur la femme elle-même, sur l’entreprise et sur la société dans sa globalité.

 

Lors de cet atelier de travail, Mme Rajae Tazi Sidqui, Chargée de Mission RSE, a partagé la politique de la CGEM en la matière en rappelant les articles spécifiques des statuts de la Confédération visant plus de présence des femmes dans son conseil d’administration et ses instances statutaires.  Elle a rappelé également les actions orientées vers ses membres pour renforcer la culture Genre, tel que la charte RSE, le Label RSE et les sessions de formation déployées aux responsables RH gratuitement entre 2007 et 2009.

 

Mme Tazi a présenté l’outil d’auto-évaluation des entreprises en matière de Genre, lancé fin mai 2018 et développé par la précédente Commission RSE. Cet outil mis sur le site RSE de la CGEM est à accès ouvert et sécurisé à toutes les entreprises qui souhaitent examiner leur situation Genre, recueillir des recommandations et mettre en place un plan d’action pour l’améliorer. Cet outil est alimenté de bonnes pratiques nationales et internationales et d’études spécifiques sur le Genre, normes et conventions internationales.

 

Elle a en outre mentionné la création de la commission « Genre et Egalité des Chances » depuis l’actuel mandat, qui reflète l’engagement de la CGEM sur la thématique et la nécessité de faire avancer les pratiques des entreprises. Elle a annoncé l’étude lancée par ladite commission pour connaitre la perception de l’égalité Homme/Femme dans la société et aussi au sein des entreprises.

 

Pour sa part, Mme Mette Grangaard Lund, a donné un aperçu sur la démarche danoise et les dispositions établies pour lutter contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. Elle a par ailleurs présenté une brochure élaborée par DI regroupant l’action de DI au profit des entreprises danoises.

 

A la fin de cette rencontre, Mme Yasmine Benamour, Vice-Présidente de la commission « Genre et Egalité des chances » a précisé que la CGEM agit à deux niveaux, à travers un lobbying pour faire avancer le cadre légal et aussi en agissant sur les comportements des entreprises par l’information, la sensibilisation et l’accompagnement. Elle a ainsi invité les participants à rejoindre la commission « Genre et Egalité des Chances » pour renforcer la réflexion et contribuer aux travaux de ladite commission.