CGEM, le 18 mai 2018 - Signature d’une convention de partenariat entre la CGEM, le MCMREAM et le HCR pour l’employabilité et l’insertion économique des réfugiés au Maroc


CGEM, le 18 mai 2018 - M. Salaheddine Kadmiri, Vice-Président Général de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), M. Monsieur Ahmed Skim, Directeur des Affaires de la Migration du Ministère Délégué Chargé des MRE et des Affaires de la Migration (MCMREAM) et Mme Bettina Gambert, Représentante Adjointe de l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) ont signé une Convention tripartite pour faciliter l’insertion économique des réfugiés au Maroc.

 

Cette convention s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de l’immigration et d’asile visant à favoriser l’insertion des réfugiés et des immigrés dans le tissu économique et social marocain.

 

Lors de cette signature, M. Kadmiri a indiqué que la CGEM partage la noble mission d’apporter aux populations vulnérables, y compris les réfugiés, des opportunités pour atteindre l’autonomisation et l’indépendance économique. Il a souligné que dans cette optique et dans le cadre de la convention, la Confédération facilitera la mise en valeur du potentiel et des compétences des réfugiés vis-à-vis du secteur privé.

 

Pour sa part, Bettina Gambert a déclaré que grâce à ce nouveau partenariat, le HCR soutiendra également l’insertion professionnelle des réfugiés à travers la sensibilisation des entreprises au Maroc en matière de formation et d’emploi de ceux-ci, ajoutant que l’inclusion professionnelle et l’amélioration de l’employabilité des réfugiés leur permettront de trouver au Maroc, devenu leur pays d’accueil, une meilleure insertion économique.

 

Pour M. Skim la politique nationale de l’immigration et d’asile comporte 11 programmes dont deux dédiés à l’intégration économique des immigrés et des réfugiés, ajoutant que cette politique a pour principal objectif de renforcer l’employabilité de cette catégorie de la population.

 

Provenant de 38 pays différents, les réfugiés au Maroc ont de larges connaissances dans plusieurs secteurs, dont le commerce, l’artisanat, les services et l’agriculture.

 

Notons que la Commission RSE de la CGEM travaille sur la question de l’inclusion et de la lutte contre la marginalisation des personnes en situation de vulnérabilité. En effet, la commission œuvre au côté d’un réseau d’associations spécialisées pour renforcer l’employabilité et l’insertion professionnelle de ces personnes (handicapés, jeunes, femmes, les migrants, les ex-privés de liberté…).  Cette convention vient renforcer et appuyer l’action de la CGEM déjà engagée sur le sujet et reconnaitre l’effort consenti par le secteur privé marocain dans ce sens.